Le jeu

Ne pas prendre de têtes de vache. Voilà un but du jeu pour le moins bizarre, mais c’est pourtant ce que vous devrez faire. Dans ce jeu en simultané, il faudra être malin pour éviter de poser la 6° carte, celle qui prend. Mais saurez-vous choisir la bonne carte pour éviter de finir à la tête d’un gigantesque troupeau ?

Comment ça marche

Le jeu est composé de 104 cartes numérotées de 1 à 104. De plus, il y a sur chaque carte entre 1 et 7 têtes de vache. Au début de la partie, on distribue 10 cartes à chaque joueur et on pose 4 cartes au centre de la table.

Puis, simultanément, les joueurs vont choisir l’une de leur carte. Ces cartes, quand elles auront été révélées, seront jouées dans l’ordre croissant de leur valeur. La plus petite carte sera posée à coté de l’une des 4 cartes au centre de la table, et ainsi de suite pour chacune des cartes jouées. Des rangées de cartes vont ainsi se créer au centre de la table. Pour savoir dans quelle rangée on doit placer la carte que l’on vient de jouer, on ne regarde que la dernière carte de chaque rangée. La carte jouée va se placer à coté de la carte qui a la valeur inférieure la plus proche. Par exemple, s’il y a un "5", un "21", un 35" et un "42" et que j’ai joué le "39", ma carte va se ranger à coté du "35". Si ma carte est la 6° carte de la rangée, je récupère toutes les cartes de la rangée sauf la carte que je viens de jouer. Il y aura donc toujours 4 rangées au centre de la table. Enfin, si j’ai joué une carte dont la valeur est inférieure aux 4 dernières cartes des rangées, je récupère la rangée de mon choix et je pose ma carte à la place.

On continue ainsi jusqu’à ce que tous les joueurs aient joué leurs 10 cartes. Chaque joueur compte alors le nombre de têtes de vache qu’il a sur les cartes qu’il a récupérées. On jouera plusieurs manches jusqu’à ce qu’un joueur ait cumulé 66 têtes de vache. A ce moment-là, le joueur qui aura le moins de têtes de vache sera le vainqueur.

Critique

6 qui prend est un jeu simple et rapide qui a su s’imposer comme un grand classique. Chaque manche est très rapide (entre 10 et 15 minutes) et on les enchaîne facilement.

Ce qui fait le charme de 6 qui prend, c’est que tout le monde joue en même temps. Et la carte qu’on avait choisi en pensant que ce serait un bon choix peut vous faire récupérer beaucoup de têtes de vache. Et c’est le drame. Toute l’ambiance de ce petit jeu vient de là. Alors évidemment, ce n’est pas un grand jeu tactique, mais des joueurs expérimentés s’en sortiront bien mieux que des débutants. Mais tout le monde a une chance de gagner. Cependant, pour rendre le jeu plus intéressant, je préfère jouer avec la variante qui consiste à n’utiliser que les premières cartes du jeu. Par exemple, si vous jouez à 5, vous aurez besoin de 54 cartes (10 par joueur plus les 4 au centre de la table). Il faut alors utiliser les 54 premières cartes (ou les 54 dernières, car si vous jouez toujours avec les premières vous aurez des cartes très abîmées alors que les dernières seront comme neuves). Sans cette variante, je ne vois que peu d’intérêt au jeu.

De plus, 6 qui prend est un jeu qui peut se jouer aussi bien à peu de joueurs (même si je n’apprécie pas trop les parties à 2) qu’à beaucoup (jusqu’à 10). Plus on est nombreux, plus le jeu est rigolo. Par contre, il devient alors difficile de contrôler quelque chose, alors que ça reste possible à moins de joueurs. Et comme 6 qui prend est un jeu d’ambiance rapide, le manque de contrôle n’est pas bien grave, au contraire.

Encore une fois chez Amigo, les cartes sont très solides et résisteront à l’épreuve du temps. Cependant, le design n’a rien d’exceptionnel : un gros chiffre au milieu de la carte et des petites têtes de vache en haut, ça ne fait pas rêver, mais ça a l’avantage d’être clair et lisible.

Conseils tactiques et stratégiques

- Le premier conseil que l’on peut donner, c’est de suivre son instinct : 6 qui prend est un jeu qui permet facilement ce genre de chose.
- Au cours de la partie, il est préférable de garder des cartes avec des valeurs assez variées pour éviter d’être obligé de jouer dans une colonne "pourrie".
- Lorsque vous choisissez une carte dont vous êtes sûr qu’elle ira dans une rangée, vérifiez que cette rangée ne contient pas très peu de têtes de vaches. Car même si vous jouez un "36" alors qu’il y a un "35", un joueur jouant une très petite carte pourra prendre cette rangée si elle contient très peu de cartes. Votre "36" pourrait alors vous faire perdre beaucoup de points.
- Si possible, essayer de vous souvenir des cartes qui ont déjà été jouées.

Public

6 qui prend est clairement un jeu qui s’adresse à tous. Il représente un très bon moyen d’initier les gens à des jeux "différents", qu’ils ne connaissent pas. Je connais même des gens totalement réfractaires aux jeux qui acceptent de jouer à celui-ci. Certains lui reprochent son hasard important et le manque de contrôle que l’on a sur le jeu. Il s’agit principalement de joueurs habitués.

Conclusion

6 qui prend s’est depuis longtemps imposé comme un classique du jeu de cartes, facile, accessible et amusant. Avec la possibilité de se jouer jusqu’à 10 joueurs, des règles s’expliquant en 1 minute et des manches ne dépassant pas le quart d’heure, on a un jeu qui peut se jouer dans presque toutes les occasions. En plus, il plaît à presque tout le monde, et il est rare que quelqu’un refuse de jouer juste une petite manche.


Vous pouvez acheter 6 qui prend dans toutes les bonnes boutiques spécialisées et plus particulièrement au Temple du Jeu.